Lifestyle

GIRL TALK : MON METIER

Je me suis dit que j’allais enfin prendre le temps de vous parler un peu de ce que je fais dans la vie, comment j’en suis arrivée la et pourquoi. Vous êtes très nombreuses à m’envoyer des messages quotidiennement pour avoir des conseils pour vous lancer, vous souhaitez savoir comment trouver des clients, comment vivre de votre passion. Alors je vais tenter de vous répondre du mieux possible.

Lorsque j’étais jeune, je voulais être artiste ! Attention pas dans le sens chanteuse, danseuse, peintre ou autre … Je voulais créer , je ne savais pas trop quoi ni comment mais je savais que je ne pourrais jamais avoir une vie de « bureau ». J’ai donc fièrement annoncé à mes parents que je voulais être architecte d’intérieur ou styliste. Mon père m’a alors répondu : « tu crois vraiment que je vais laisser ma fille coller du carrelage chez les gens et poser de la moquette !!?? » … une belle douche froide pour moi. C’était évident, je n’avais pas le choix, ce serait une école de commerce pour un jour reprendre les affaire du « Père » .

Mais voilà, la vie veut que dans le fond, on n’est motivé à faire que ce que l’on aime profondément, on ne peut y arriver que lorsqu’on est animé par la passion. J’ai donc obtenu mon magnifique diplôme d’école de commerce que Papounet pouvait fièrement accroché dans son bureau et j’ai décidé de me lancer dans ce que j’aimais vraiment, la décoration.

Bien évidemment, je ne me suis pas réveillée un bon jour en me disant « allez c’est parti ! », j ai commencé à regarder toutes les émissions de télévision américaine ou canadienne que je trouvais. Ne cherchez pas … aucune de ces chaînes n’existent aujourd’hui. Je pense que je devais être la seule à regarder 🙂

J’ai acheté des livres, des magazines, encore des livres et toujours plus de magazines. J’ai découpé et collé chaque image qui m’inspirait des heures durant dans des classeurs. Et oui, on ne réalise pas la chance qu’on a d’avoir Pinterest aujourd’hui. Je savais que je devais habituer mes yeux a voir de la déco .

Je n’ai pas fait de formation, je n ai pas fait d’école, je me suis lancée au culot. C’était vraiment dur. Je faisais de la pub sur google, j’étais très jeune, inexpérimentée, je n avais pas d’équipe de chantier, mon geek de frère me faisait mes plans 3D … bien évidemment ça ne marchait pas fort … lorsque je décrochais un chantier … enfin quand je dis un chantier , c’est un bien grand mot … j’étais aux anges ! Puis il y avait toujours une longue période d’attente, je réactualisais ma page hotmail ( oui oui hotmail ) sans cesse mais rien …

les réseaux sociaux ont tendance à faire croire aux gens que tout va vite, que tout est facile, que tout est une question de chance … Mais attention le chemin est long, dur et il y a beaucoup d’echecs avant de réussir.

J’ai bien décroché un gros chantier … une boite de nuit de 650m2 à décorer dans les beaux quartiers de Paris. Et j’étais même super fière de pouvoir dire que Booba ( le rappeur … au cas ou vous ne le connaissez pas … ) avait même décidé de tourner son clip la bas … il m’en fallait peu pour être heureuse 🙂

bref vous l’aurez compris j’ai GALERE ! et puis j’ai un peu baissé les bras … j ai mis ma passion de côté. Je ne cherchais même plus à trouver des clients … je me laissais porter par la vie gardant tout de même dans un coin de ma tête mon rêve. J’ai même créé un blog qui a pris très vite beaucoup de place. L’envie est revenue …

Je vais vous épargner tous les détails mais j’ai réellement réalisé qu’il ne faut pas se donner à 80% pour réussir mais bien 2000 ! Qu’on ne peut y arriver qu’en sacrifiant ses jours, ses nuits, ses vacances … seul l’acharnement paie !

J’ai recommencé avec des prix ridicules qui ne me payait meme pas l’essence, mais je m’en fichais … j’avais le privilège de décorer chez quelqu’un ! et surtout j’avais des photos à montrer de mon travail. Petit à petit, sans m’en rendre compte, j avais de plus en plus de demandes … j’étais arrivée à un tournant !

L’homme a arrêté de travailler de son côté pour me rejoindre. La demande devenait telle que je ne pouvais y arriver seule. On avait notre équipe de chantier, une dizaine d’ouvriers … on s ‘est donné à fond. Non sans douleur, non sans fatigue mais toujours motivés et si fiers !

Quelle joie de partager tout cela avec lui, à deux on est si forts, si complémentaires ! Je ne pourrais pas faire tout cela sans lui. Il est aussi et surtout mon meilleur soutien quand je doute et ma voix de la raison quand je travaille encore à 2h ou que je commence à parler boulot, les yeux à peine ouverts le matin.

A chaque chantier, a chaque réalisation, je me disais « oh putain !! on est vraiment en train de le faire ! on a vraiment signé ! » . Encore aujourd »hui, je ressens la même émotion à chaque lancement de chantier, je ressens la même gratitude vis à vis de nos clients qui me permettent de vivre un rêve éveillé. Je suis tous les jours émue de voir que vous êtes si nombreuses à partager mon rêve avec moi.

Vous le savez car je vous le répète sans cesse que mon rêve était d avoir mes bureaux, de nous agrandir, de passer un nouveau cap … nous avons déjà franchi une grande étape. Nous avons créé de vrais bureaux (à la maison certe, mais vous ne pouvez imaginer mon état d’excitation lorsque j’ai posé mon bureau et ma chaise !) , Andréa, notre super nouvelle assistante nous a rejoint, nous allons encore agrandir la Team L’ATELIER PASTEL d’ici quelques jours, nous avons désormais notre société dans laquelle nous sommes associés l’homme et moi, nous avons deux équipes de chantier composés d’une trentaine d’hommes … nous rêvons encore à de plus grandes choses !

Mais tout n’est pas rose. Aujourd’hui je suis montée voir ma fille 5 min et j’ai eu un tel pincement au coeur en la voyant rire et s’amuser avec ma mère que j’en ai laché ma petite larme. Elle me manque, terriblement, chaque jour … mais je sais que je dois le faire pour elle, pour nous. Je sais que lorsqu’on y arrivera, je pourrais passer plus de temps avec elle , je sais que j ai eu la chance de rester à ses côtés presque chaque jour lorsque d’autre mamans devaient reprendre le boulot et laisser leurs enfants à la crèche dès leurs 3 mois. Mais je n’y peux rien … j’ai l’impression de rater énormément de la vie de ma fille depuis quelques temps …

Il n’y a pas de réussite sans sacrifice, il n’y a pas de réussite sans patience, sans persévérance … je voulais baisser les bras … je n’y croyais plus … je doutais même d’être capable de décorer un cagibi … je doute encore aujourd’hui pour être honnête.

Il m’arrive souvent, à la fin d’un chantier, de dire à Cadio : « tu imagines c’est nous qui avons fait ça ! tu imagines!! » . je vis un rêve éveillé mais je ne veux pas vous induire en erreur. Ce n’est pas facile, ce n est pas glamour, ce n est pas tombé du ciel …

Si cela est votre rêve, foncez ne laisser personne vous dire que coller du carrelage chez les gens c’est dégradant ! faites une formation, saouler vos amis pour décorer chez eux, faites des photos, créer un site internet, ruiner vous en pub facebook et google, ne lachez rien … le bouche à oreille prend du temps !

Préparez vous à vivre des montagnes russes émotionnelles. Chaque jour son lot de problèmes de chantier, de retard de livraison, d’achats à réaliser, de voiture à charger … parfois vous aurez des clients incroyables qui vous boostent et vous donnent envie d aller encore plus loin, d’autre fois vous tomberez sur de vrais ingrats irrespectueux et agressifs mais c’est partout pareil non ?? j’ai appris à ne plus prendre les choses personnellement, j’ai appris à dire non, j’ai appris à ne plus laisser les gens abuser de notre gentillesse, j’ai appris à ne plus être six pieds sous terre à chaque problème de chantier … on apprend aussi de ses erreurs … et bien évidemment que j’en ai fait des bourdes monumentales à mes débuts … Le plus important étant de ne pas baisser les bras et de se battre.

Un client satisfait vous en amènera d’autres … N’ayez pas peur d’en faire beaucoup voir trop … la vie vous le rendra. Et quand vous aurez envie de baisser les bras, pensez à la petite mona désespérée qui attendait des heures, des jours parfois des semaines pour que son téléphone sonne pour une demande de devis …

Bonne chance à vous et je vous souhaite de tout coeur de vivre un jour de votre passion !

 

 

 

Commentaires (5)

  • Waaaaw merci pour ton article Mona !
    Tu es vraiment inspirante , tu m’as reboosté d’un coup ce soir.
    J’ai toujours cru (je ne sais pas prq) que tu avais fait des études d’architecture d’intérieur , de design ou autre …
    Vraiment tu peux être fière de toi !
    Je me suis retrouvée dans tes dires car aujourd’hui je vis un peu la même chose …
    j’ai fini mes études de commerce , j’ai commencé une formation à distance pour suivre ma passion (stylisme d’intérieur ) , je suis tombée enceinte , grossesse difficile je n’ai pas su gérer .. mon baby à 8 mois et là j’ai repris en force …. je n’y croyais plus , je perds souvent confiance en moi en me disant « mais qui es-tu pour qu’on te demande de réaliser une déco » bref pleins d’incertitudes me venaient en tête quand je regardais autour de moi (tes snap notamment) et que je me disais que je n’aurais jamais autant de poids que les autres …
    BREF merci pour tes mots vraiment , et j’espère de tout cœur que tu pourras bientôt profiter pleinement de ta magnifique Panthéa❤
    Pleins de bisous de Bruxelles et désolée pour le racontage de vie 😂😘

    Répondre
  • Toujours un plaisir de lire tes articles !
    Certes on ne se rend pas compte de tout le chemin que tu as parcouru, mais on voit aujourd’hui Où tu en es !
    Félicitations pour ton (votre) travail, un plaisir pour les yeux ! 😍
    Continue à croire en toi comme tu crois en Bibounette 💪🏼

    Répondre
  • Quelle leçon de vie de courage et d’honnêteté…j’espère que vos futurs projets aboutiront……

    Répondre
  • Bonjour Mona,

    Merci pour ton article !
    J’ai une petite question 🙂
    Comment fais tu maintenant pour réaliser tes plans ? As tu fais une formation ? Aurais tu un logiciel à conseiller ?
    Merci encore ! Et bravo 😘

    Répondre
  • Coucou Mona!

    Ton article m’as bouleversée, tu es une source d’inspiration et se motivation ainsi qu’un exemple pour des milliers de femmes.

    On vis un peu la meme chose ici beaucoup de sacrifice et beaucoup de travail qui ne paye pas forcement au début mais avec du travail de la persévérance et beaucoup d’optimisme on fini par voir le bout du tunnel.

    Soit forte pour bibounette elle est ta source d’inspiration et ta motivation.

    Je suis très heureuse pour vous et vous souhaite la réussite et beaucoup de bonheur.

    Répondre

Ecrire un commentaire