Lifestyle

LAST MONTH

Nous y voilà ! Enfin le dernier mois de ce long parcours qu’est la grossesse, rythmé par joie extrême et inquiétude. Je ne me suis toujours pas habituée à sentir ma crevette bouger, chaque fois que je la sens ( et autant dire qu’à ce stade, elle ne se gêne pas pour y aller de toutes ses forces), je suis émerveillée et amusée. Ce petit être qui est là, en moi, et que je vais decouvrir d’ici quelques semaines ou jours. C’est certainement pour ces moments de bonheur total que l’on supporte tous les maux du dernier trimestre. Car il faut bien se l’avouer, les 3 derniers mois sont durs ! Et je sens que ces 3 dernières semaines vont être les plus difficiles : Douleurs au dos, au ventre … contractions permanentes, bébé qui a décidé de me broyer les côtes, brûlures d’estomac, crampes, et cette merveilleuse sensation d’être une baleine ! Chaque déplacement s’apparente à un marathon !
Et puis cette impatience qui grandit !! Les valises pour la maternité sont prêtes, la chambre est finie, tout son petit linge a été lavé et repassé, ne lui reste plus qu’à faire son entrée dans nos vies. Alors je guette chaque signe qui pourrait ressembler à un début de travail. Même si je sais qu’elle est encore bien au chaud et que ce n’est pas pour tout de suite. Je vois sur Instagram parfois que certaines ne comprennent pas mon impatience, même si pour la plupart d’entre vous, cette envie de gagner quelques jours est également présente. Mais je ne peux pas changer mon ressenti ! et surtout je ne suis pas inconsciente. S’en remettre à quelques exercices de respiration, marcher, ou s’orienter vers un peu d’homéopathie prescrite par une sage femme ne feront bien sur pas de miracles mais si cela peut aider mon corps à mieux se préparer à l’épreuve de l’accouchement, pourquoi s’en priver ?? Et si mademoiselle décidait d’ariver avec une dizaine de jours avant je ne m en plaindrais surement pas !
Vous êtes nombreuses à me conseiller d’en profiter au maximum, de savourer chaque instant où elle et moi ne faisons qu’un car après tout cela manque. Sûrement que c’est ce que je ressentirais une fois qu’elle sera là, mais j’en doute. C’est vrai que la sentir, l’avoir en moi est un sentiment exceptionnel mais l’avoir dans les bras, la voir grandir jour après jour, je pense que cela sera d’autant plus merveilleux ! Je m’imagine chaque jour à quoi elle peut ressembler, quel caractère elle aura … j’ai hâte de partager de doux moments avec mon homme et ma fille, lui donner son bain, la voir sourire, dormir, évoluer …
Mais avant cette explosion de bonheur, il y a une épreuve à laquelle aucune femme ne peut échapper : L’accouchement ! On y pense plus ou moins pendant des mois. Plus la date approche et plus on y réfléchit. J’étais plutôt détendue à ce sujet mais la pression commence à monter. Les choses se concrétisent avec les cours de préparation à l’accouchement. Je réalise que la date approche à grands pas ! J’écoute les récits des unes et des autres ( oui je sais que chaque accouchement est différent), et j’en fais systématiquement la même conclusion : CA VA DOUILLER !! 🙂 Même si toutes les mamans disent avoir tout oublié dès que bébé était là, avant d’oublier il faut le faire ! J’essaie de relativiser, de me dire que chaque douleur de contractions ressentie sera un pas de plus vers ma Panthéa. Je me rassure en me disant que l’équipe médicale sera là pour me guider, que mon homme sera là pour me rassurer … mais bien sur l’inquiétude est encore là ! On s’inquiète durant 9 mois que le bébé grandisse bien, que tout se passe comme prévu et on atteint le paroxysme de l’inquiétude le jour J. Et oui, je ne peux m’empêcher de me dire que ma crevette va faire le plus incroyable voyage de sa vie ! Passer de son petit nid douillet à la vie. Alors forcément j’aimerais que ce voyage se passe sans imprévus, sans complications …
débardeur : Zara
Gilet : Asos
Pantalon : H&M
Lunettes : Pimkie

Commentaires (2)

  • Coucou… Je te lis depuis peu mais pour moi il n ya rien de plus beau que de donner la vie… Ce petit miracle qui vie en nous… Ma première grossesse n était pas super et j avait qu'une envie c était de tenir mon petit prince dans mes bras… Et je n'ai jamais regretter de ne plus être enceinte… Enceinte du deuxième je me suis dit que sa sera certainement différend.. Bon du coup j'ai plein de soucis de santé et la grossesse ne m épanouis pas vraiment… J'aime quand bébé �� bouge et me dit bonjour au contact de mes mains sur mon ventre… Ces exceptionnel… Mais j assume complètement vivement que sa soit fini…
    Alors je comprend que attende le jour j avec impatience.. Et je suis de tout Coeur avec toi.. Ton terme correspond au jour ou nous allons nous remettre les clefs de ma maison ces rigolo… Un grand changement pour ma famille sachant que bebe arrive fin juillet… Mais je vais y arriver…��..
    En attendant continu de nous faire rêver avec ta déco…
    Bisous

    a2joh
    Adeline

    Répondre
  • Profite en effet maintenant, avant la tornade d'amour mais aussi l'avalanche de fatigue, de sommeil haché, d'inquiétude permanente, du spleen de la silhouette détendue, de la fin de toutes les attentions sur vous deux mais plus que sur elle … en te souhaitant "juste" ça, le baby blues étant apparent terrible (ouf, je l'ai pas eu).

    Répondre

Ecrire un commentaire