Lifestyle

MUM TALK : CESSONS DE NOUS PLAINDRE

Et si on cessait un peu de se plaindre de nos enfants ?!

Ce matin en coiffant ses magnifiques cheveux pendant qu’elle chantonnait je ne pouvais m empêcher de me dire « 150 cas dans le monde, 1 naissance sur 50 millions, maladie orpheline extrêmement rare, pourquoi nous bordel ?? pourquoi il a fallu que ce foutu Gene STXBP1 nous joue ce tour ?! » .

il fait beau dehors, on annonce 23 degrés , mais au lieu d aller au parc, on va aller chez la psychomot , mon WhatsApp vibre en continue, c’est l éducatrice spécialisée qui nous envoie des vidéos de panthea en séance pour nous expliquer comment l aider à tenir un feutre , à trier, à empiler , à échanger , à communiquer, à manger … toutes ces petites choses anodines que font vos enfants au quotidien, et que vous ne voyez même plus , représentent des mois d efforts ici. Réjouissez vous de chaque bêtise, de chaque tour de toboggan et dites vous que certains enfants doivent lutter de toute leur force pour réussir à gravir cette maudite échelle qui leur permet de glisser comme les autres , ne les grondez pas parce qu’il ne mange pas proprement , savourez chaque bouchée et remerciez la vie qu il n’ait aucun trouble de l’oralité , que tenir une cuillère ne soit pas un luxe , que boire au verre ne soit pas un challenge …

Bordel réveillez vous ! Ces enfants on les a voulu , ils sont ce qu’on a de plus cher … cessez de vous plaindre et savourez cette chienne de vie qui a été clémente avec vous …

Une magnifique Augustine s éteint à petits feux sous les yeux impuissants de ses parents , les parents de hugo et Emma se battent pour récolter 4 millions d euros pour espérer sauver leurs enfants parce que la science a décidé de donner un prix à la vie de leurs enfants , une petite carmela d à peine 3 ans doit apprendre à marcher avec une canne parce qu’elle ne verra probablement jamais, certains parents n auront jamais le privilège de voir grandir leurs enfants , certains ne les verront jamais marcher ou parler , certains passent leur vie à courir les séances de kine, psychomot, ergothérapeute , orthophoniste, neuropediatre , généticien en espérant offrir à leurs enfants un avenir … des enfants se battent chaque jour avec force et détermination pour s en sortir , pour avoir le droit de vivre un peu comme les autres …

Vous que la vie a épargné , vous que la vie a aimé , vous qui vous levez insouciants et allez déposer vos enfants à l école , vous qui n avez pas connu les hospitalisations, les diagnostics, les CAMSP, la MDPH , les IME , le CeSSAD n oubliez pas que la vie n a pas été aussi généreuse avec tout le monde … n oubliez pas que certains parents donneraient tout ce qu’ils ont pour voir leurs enfants courir et grimper partout , pour les voir faire des bêtises, où pour les entendre poser 1000 questions. Comment pouvez vous vous plaindre de les entendre trop vous appelez « maman » ?!

Alors plutôt que de partager des montages « humoristiques » Facebook ou insta de parents au bout de rouleau , plutôt que de maudire les weekend ou les vacances parce que vous allez devoir les « gérer » toute la journée , plutôt que de vous dire « je vais me pendre » parce que vous avez des jouets à ramasser, prenez vos enfants dans vos bras, imaginez une seule seconde ce que vous pourriez ressentir si vous étiez concernée parce que peuvent vivre certaines familles et relativisez ….

Et n oubliez pas que certaines femmes mènent un combat éprouvant pour espérer un jour être mère , pour espérer vivre ce que vous avez la chance de vivre quotidiennement ….

Élevez un enfant « différent » nous aura appris à apprécier chaque geste, chaque son, chaque regard, chaque bouchée, chaque pas, chaque sourire , chaque babillage, chaque gorgée d eau bue, chaque progrès, et chaque bêtise …

Et si nous cessions de leur dire « non » en permanence , et si nous cessions d exiger d’eux de se comporter comme des adultes, et si nous prenions conscience que parfois les crises et les bêtises peuvent être une manière de rechercher notre attention, pour obtenir un peu de notre temps … et si plutôt que de soupirer à l’idée de devoir les occuper toute la journée, nous apprenions à apprécier à sa juste valeur chaque moment , et si au lieu de nous plaindre du manque de sommeil on apprenait à se rappeler que certains n auront pas la chance de voir leurs enfants se réveiller de leur dernier sommeil …

Vivez pleinement et laissez les être ce qu’ils sont : des enfants … vos enfants ….

Ecrire un commentaire